Maladie de Crohn : qu’est-ce que c’est ?

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui évolue par des crises et phases de rémission. Elle peut attaquer n’importe quelle partie du système digestif (de la bouche à l’anus), soit en sections isolées soit en sections contiguës. Mais dans la plupart des cas, les parties souvent atteintes sont les zones inflammatoires situées à la partie terminale de l’intestin grêle (iléon), du gros intestin (colon) et de l’anus. Ainsi, l’inflammation peut atteindre la muqueuse interne et même traverser l’épaisseur entière de la paroi intestinale.

Résultat de recherche d'images pour "maladie de crohn wikipedia"

Les causes de la maladie de Crohn

L’origine de la maladie de Crohn demeure inconnue et mystérieuse. Mais des recherches ont fortement démontré que plusieurs facteurs pourraient être à la base de son apparition :

  • Facteurs auto-immuns : la maladie pourrait résulter soit d’une mauvaise réaction immunitaire liée à un dérèglement de la flore intestinale soit d’une réaction immunitaire excessive de l’organisme contre des virus ou des bactéries présentes dans l’intestin ;
  • Facteurs environnementaux : le dérèglement de la flore intestinale est fortement constaté dans les pays industrialisés. En effet, la qualité de l’alimentation, l’utilisation des contraceptifs oraux, l’exposition à certains antibiotiques, une alimentation riche en sucre raffiné, en mauvais gras et en viandes sont des facteurs de risque potentiel de la maladie de Crohn. Aussi, le tabagisme et la prise d’aspirine sont aussi des facteurs pouvant accélérer le développement de la maladie de Crohn. En revanche, il est à noter que les personnes sédentarisées sont plus atteintes que les personnes actives.
  • Facteurs génétiques : bien que la maladie ne soit pas totalement génétique, des chercheurs ont découvert que la maladie peut survenir chez des sujets ayant des prédispositions génétiques. Ainsi, ils ont montré qu’il y a plus de trente (30) gènes susceptibles d’augmenter le risque d’en être atteint. On a : ATG16L1, IL23R, IRGM, SLC11A1, le NOD2/CARD15… qui sont liés à la maladie de Crohn et qui, en effet, jouent d’importants rôles dans le système de défense de l’organisme et dans le système digestif.

Par ailleurs, d’autres études récentes d’association pangénomique ont montré que la maladie de Crohn est génétiquement liée à la maladie cœliaque (intolérance au gluten) et que le gène NOD2/CARD15 a la capacité de multiplier par 7 à 15 le risque d’atteindre cette tare.

Les manifestations de la maladie

La maladie de Crohn se manifeste de diverses manières. On peut par exemple citer :

  • la dilatation des vaisseaux sanguins ;
  • la perte de fluidité tissulaire ;
  • les complications digestives (les fistules, les fissures anales, la dénutrition, l’anémie, la sténose intestinale, etc.)
  • les complications extradigestives (uvéites, pyodermite avec ulcération douloureuse de la jambe, polyarthrite rhumatoïde, troubles cognitifs, etc.).

À ces manifestations, on peut ajouter le risque de cancer colorectal, des retards de croissance et de puberté, des difficultés scolaires chez les plus jeunes et des répercussions psychiques et professionnelles.

Les symptômes de la maladie de Crohn

Les symptômes de la maladie de Crohn sont souvent digestifs. Ils perdurent et finissent généralement par alerter. Ainsi, on observe chez les sujets souffrants de la maladie de Crohn une altération de l’état général avec amaigrissement, fatigue et fièvre. Chez les enfants, on peut particulièrement observer un retard de croissance et de maturité, une cassure des courbes du poids et de la taille (même avec un régime alimentaire bien équilibré), etc.

En outre, on note également des signes tels que les maux de ventre, les faux désirs d’aller à la toilette, des douleurs anales, des malaises génitaux, des émissions de glaire et de sang, des hémorragies, des diarrhées traînantes…

Les conséquences de la maladie de Crohn

La maladie de Crohn peut entraîner beaucoup de problèmes de santé variables selon les individus. Ainsi, l’inflammation chronique peut entraîner :

  • des ulcères au niveau de la paroi du tube digestif ;
  • des fissures profondes ou des abcès au niveau de l’anus ;
  • des hémorragies digestives rares et souvent graves ;
  • un épaississement de la paroi du tube digestif qui peut conduire à un blocage partiel ou total du tube digestif ;
  • une dénutrition et une anémie ferriprive ;
  • une augmentation du risque d’avortement spontané chez les femmes en gestation.

Prévenir la maladie de Crohn : est-ce possible ?

Aucun moyen n’est encore trouvé pour prévenir la maladie de Crohn, du fait que ses causes demeurent toujours inconnues. Néanmoins, quelques mesures sont prescrites en cas d’aggravation et de récidives :

  • éviter la consommation importante des protéines animales (poissons et viandes) ;
  • éviter le tabagisme ;
  • éviter les médicaments anti-inflammatoires en vente libre ou sur ordonnance ;
  • éviter la consommation des sucres raffinés ;
  • éviter la consommation des céréales et des produits laitiers ;
  • consulter les notices des comprimés avant de les prendre ;
  • limiter la prise des médicaments oraux ;
  • contrôler son alimentation ;
  • opter pour une bonne hygiène ;
  • consulter son médecin traitant dès l’apparition des premiers symptômes.

Traitement de la maladie de Crohn

Il n’existe pas encore de traitement effectif pouvant guérir la maladie de Crohn. Les essais de traitement apportés visent essentiellement à réduire les symptômes. En effet, pendant les périodes de rémission, il est recommandé de suivre un traitement d’entretien pour diminuer la fréquence des rechutes et limiter la progression des lésions. D’où l’importance des immunosuppresseurs en ces périodes. Par ailleurs, des anti-inflammatoires comme les aminosalicylates et les corticostéroïdes oraux (prédnisone et prednisolone) sont prescrits pour réduire les risques d’inflammations.

Attention, la prise de ces médicaments peut générer des effets secondaires. Soyez donc permanemment en contact avec votre médecin afin de lui faire part de vos nouveaux symptômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.